Chandeliers japonais : Création d’un chandelier

Comment se crée un chandelier japonais ?


À gauche un graphique en unité de temps de 5 minutes et à droite en 1 minute. A droite, quand il y aura 5 chandeliers, il y en aura qu’un seul à gauche.

 

Création d’un chandelier

Plusieurs chandelles de 1 heure constituant 1 chandelier durant 1 jour (même chandelier à gauche qu’à droite)

 

Les chandeliers à gauche : L’échelle de temps est de 1 heure pour chaque chandelier.

Le chandelier de droite : L’échelle de temps est d’un jour. Le chandelier a ouvert à 08h00 le matin et a clôturé à 22h00.

Sur le Forex, l’ouverture est à minuit et la fermeture à minuit. Il y aurait donc 24 chandelles de 1 heure. Pour cet exemple, il y a 14 chandelles de 1 heure / 28 chandelles de 30 minutes etc… Les 2 mèches (en haut et en bas) démontrent le plus haut et le plus bas du chandelier. C’est-à-dire que pendant cette journée de trading, pendant que ce chandelier de 1 journée s’est formé, les prix à l’ouverture (sur les 4 premiers chandeliers en 1 heure) sont descendus, puis remontés jusqu’en haut avant de redescendre (les 2 derniers) pour clôturer la chandelle. C’est très rare qu’un chandelier ouvre et monte directement clôturer. C’est-à-dire sans aucunes mèches des 2 côtés. C’est pour cela qu’un chandelier démontre au trader :

C’est pour cela qu’un chandelier démontre au trader :

  • Le prix d’ouverture
  • Le prix de fermeture
  • Le plus haut
  • Le plus bas
  • Si les prix sont montés ou si ils sont descendus (si la fermeture est au-dessus ou en-dessous du prix d’ouverture). Dans ce dernier cas, le chandelier est baissier, il sera de couleur rouge.

 

Comment reconnaître les ouvertures et les fermetures de chandeliers ?

Exemple de chandeliers sur un time-frame de 5 minutes

 

Nous apercevons que sur les 4 derniers chandeliers, 2 clôturent à la hausse et 2 clôturent à la baisse.

Pour chercher l’ouverture d’un chandelier, il faut regarder déjà si il a clôturé à la hausse ou à la baisse. Et pour ceci il faut regarder sa couleur.

Si il est vert, il a clôturé obligatoirement à la hausse. C’est-à-dire qu’il y a eu une majorité d’investisseurs à la hausse, qui ont acheté le titre, la valeur ou la devise, et cela a eu comme conséquence de faire monter le prix du titre en question.

Si il est rouge, il a clôturé obligatoirement à la baisse. C’est-à-dire qu’il y a eu une majorité d’investisseurs à la baisse, qui ont vendue titre, la valeur ou la devise, et cela a eu comme conséquence de faire descendre le prix du titre en question. (les couleurs des chandeliers sont paramétrables sur presque toutes les plateforme de trading)

Dans les 2 cas, il y a toujours des investisseurs acheteurs et vendeurs. Seulement, la majorité va l’emporter. Si il y a plus d’acheteurs que de vendeurs, ou disons plutôt si les vendeurs sont prêt à léguer leurs titres aux prix que les acheteurs veulent bien leurs acheter, les acheteurs ont la main et les vendeurs ne font que réagir par rapport aux acheteurs. Et vice versa si le titre baisse.

L’avant dernier chandelier ne présente aucunes mèches. On le nomme marubozu. Dés l’ouverture la valeur a baissé et elle a baissé jusqu’à la fin de la chandelle sur cet unité de temps. Les 3 autres démontrent au moins 1 mèche sur chaque chandelier, un plus haut ou un plus bas, ou les 2.

Le 1er des 4 derniers, le + grand (le vert) : nous pouvons penser que dés son ouverture, il est monté directement, puis à la fin avant de clôturer, il est descendu légèrement.

Regardez bien ce qui se passe sur le 2ème des 4 derniers : Son ouverture !! en haut ou en bas ? —– en haut !

Et l’ouverture s’est réalisé sur un niveau de prix différent que la fermeture du précédent chandelier.

L’ouverture s’est réalisée en « gap » haussier ou pseudo-gap. Il aurai bien pu s’ouvrir sur le même niveau de prix, comme le dernier avec l’avant dernier.Ceci a une importance et nous le verrons dans les modules suivants.

Le 3ème chandelier des 4 derniers : L’ouverture, en haut, s’est faite en gap baissier et se présente sous forme d’un marubozu baissier.

Le 4ème chandelier s’est ouvert sur le même niveau de prix que son précédent, il semble qu’il est descendu avant de remonter en passant par son ouverture.

NB : il existe d’autres manières de lire les prix (la courbe et bar chart). Nous avons vu les chandeliers et les autres ne sont pas indispensables et donc ne seront pas expliquées dans cette formation.