Chandeliers japonais : Histoire

Histoire des chandeliers japonais

Munehisa Homma : Créateur

Munehisa Homma (1724-1803), un commerçant dans le marché du riz 0 Osaka, a développé une méthode d’analyse technique pour analyser le prix des contrats de riz connu sous le nom chandeliers. Homma utilisé une méthode, dérivée des modèles dérivés de règles utilisées par les commerçants locaux à partir de sa ville natale de Sakata au Japon, comme le fondement de son analyse graphique en chandeliers. Vers 1710, un marché à terme a émergé où le riz physique était échangé , promettant la livraison de riz à une date ultérieure. De là, un marché secondaire de la négociation en coupon a émergé dans laquelle Munehisa prospérait.
Il a établi un réseau personnel de plusieurs acheteurs et vendeurs entre Sakata et Osaka (une distance d’environ 600 km) afin de communiquer au mieux les prix du marché entre eux.

En 1755, il écrit (San-en Kinsen Hiroku), le premier livre sur la psychologie du marché . À cet égard, il affirme que l’aspect psychologique du marché est essentielle à la réussite commerciale et les émotions des commerçants ont une influence significative sur les prix du riz.

Il décrit la rotation de Yang (un marché haussier), et Yin (un marché baissier) et affirme que l’intérieur de chaque type de marché est une instance de l’autre type. Il semble avoir utilisé la météo et le volume du marché ainsi que des prix en adoptant des positions de négociation. Selon certaines sources, il a écrit deux autres livres (Sakata Senjyutsu Syokai , un commentaire complet sur la stratégie de Sakata) et (Homma Sokyu Soba Zanmai Den,).

Les chandeliers sont principalement utilisés pour décrire l’évolution des prix.

À chaque nouvelle cotations de prix, ils montent ou descendent sur un période de temps prédéfini.(time frame ou unités de temps)

Prenons un exemple sur le CAC40 : (sur un mouvement haussier) — À 10h00, le prix affiche une valeur de 3475.

À la prochaine cotation, c’est-à-dire quand une majorité d’investisseurs investisseront à la hausse, une nouvelle cotation du CAC40 apparaîtra, soit 3475.5. Un chandelier est d’abord une ligne horizontale affichant les nouvelles cotations d’un marché. Il affiche l’historique des cotations, qui est indiqué au trader par une barre ou un rectangle de différente couleur suivant si les cotations descendent ou montent.

Il indique l’heure de l’ouverture et de fermeture du marché d’une heure à une autre. Généralement sur les plateformes de trading, le temps des chandelles est réglable et les chandeliers affichent une durée de 1 mois, 1 semaine, 1 jour ce qui constituent les time frame supérieurs.

Les autres unités de temps sont : 4 heures, 1 heure, 30 minutes, 15 minutes, 5 minutes et 1 minute.

C’est-à-dire qu’un chandelier de 1 mois va être constitué de plusieurs chandeliers de 1 jour, en l’occurrence 30. Un chandelier de 1 jour va comporter de 10 ou 12 à 24 chandeliers de 1 heure (suivant les heures d’ouvertures et de fermetures).

 

Les points forts de cette leçon

Le chandelier japonnais est le levier principal sur lequel vous allez vous appuyer pour vos futurs analyses. Il faut donc découvrir son langage et en maîtriser les rouages et les techniques. Nous reviendrons dans les modules suivants sur ce sujet et vous pourrez approfondir vos connaissances.

  • Un chandelier de jour comporte plusieurs chandeliers de 1 heure.
  • Un chandelier démontre le prix d’ouverture, de fermeture, le plus haut, le plus bas et si les prix sont montés ou descendus.
  • On reconnaît si un chandelier a clôturé à la hausse ou à la baisse suivant sa couleur
  • Les gaps et pseudo-gaps sont fréquents, ils faut les voir et reconnaître
  • La théorie de Dow est la base du trading, il faut la connaître, et la détecter sur une tendance
  • Les empreintes sont efficaces pour vos futures analyses. Les ouvertures de chandelles sont importantes et restent longtemps présentes inconsciemment dans les esprits des investisseurs.

Vous avez autant de temps que vous voulez pour étudier cette leçon, faire les travaux pratiques et répondre au questionnaire. Le rythme normal est d’une semaine, mais si c’est plus, ce n’est vraiment pas grave.

Vous aurez accès à la leçon suivante que lorsque vous aurez fait tout cela, et répondu au questionnaire.

Il est plus important de comprendre, de bien faire les choses et de pratiquer que d’aller vite. Vous voulez devenir Trader indépendant, cela ne se fait pas en avalant l’information comme un hamburger dans un fast-food.

Soyez sympa avec vous-même. Donnez-vous toutes les chances de réussir.